RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Burkina Faso

Version imprimable de cet article Version imprimable


POLITIQUE : Maitre Gilbert Ouédraogo sera aux commandes du Réseau Libéral africain (RLA) en mars 2020

D 18 mars 2019     H 21:33     A TOUTE INFO     C 0 messages


« L’autonomisation des femmes : en commençant par votre parti politique. » C’est ce qui a constitué le pan de la 15e assemblée générale du Réseau Libéral Africain (RLA) tenue à Marrakech au Maroc. Se réclamant d’obédience libérale, l’Union pour le Progrès et le changement(UPC) et l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération / Rassemblement Démocratique Africain (ADF/RDA) ne se sont pas fait prier, en prenant activement part à cette assemblée. Le point de cette participation a été fait ce matin au siège de l’ADF/RDA, avec en ligne de mire l’occupation du poste du président délégué aux mains du président du parti de l’Éléphant.

L’assemblée générale tenue à Marrakech se veut pour le Réseau Libéral Africain (RLA) une occasion permettant de réunir annuellement les principaux responsables des partis libéraux africains. Objectif, créer des liens, partager les meilleures pratiques et examiner les travaux du réseau sur le continent. En effet, le renouvellement du comité exécutif était l’un des points importants de la rencontre. A cet effet, le poste de Président Délégué est revenu au président de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération /Rassemblement Démocratique Africain(ADF/RDA) qui n’est autre que maitre Gilbert Noël Ouédraogo. Prenant la parole, le désormais vice-président chargé de l’Afrique de l’ouest Zéphirin Diabré a traduit sa satisfaction et ses sincères et chaleureuses félicitations au président du parti de l’éléphant .Toutefois, pour Zéphirin Diabré président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) les partis libéraux sont victimes d’une hypocrisie intellectuelle et ce en dépit du fait que le réseau regroupe une quarantaine de partis politiques. Le RLA, c’est aussi un programme, une feuille de route bien conçus. A-t-il souligné. Ce programme, s’articule autour des questions de solidarité, de redynamisation des femmes, l’agrandissement de la sphère des partis libéraux et la recherche du statut de membre observateur de l’Union Africaine et pourquoi pas de l’ONU.
A la question d’un rapprochement entre le parti de l’éléphant et celui du lion pour les échéances de 2020, Zéphirin et maitre Noël Ouédraogo ont affirmé qu’ils iront de façon groupée aux élections de 2020, et pour cela des concertations sont en cours au niveau du Chef de File de l’Opposition (CFOP).
Pour Ablassé Ouédraogo de Le Faso autrement, dont le parti a le statut de membre observateur du RLA, cela ne souffre d’aucun débat, l’alternance c’est pour 2020. « Vous verrez l’alternance en 2020, avec un parti libéral », a-t-il soutenu.
A maitre Gilbert de conclure en ces termes : « les libéraux sont porteurs de valeurs, il est temps d’essayer le libéralisme ». Y aura-t-il alors un méga parti libéral au Burkina en 2020 comme c’est le cas en côte d’ivoire avec le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie Paix (RHDP) et L’Alliance pour la Pour la Republique (APR) au Sénégal ? Comme le disent les Anglais, wait and see.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document