RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Gestion du drame de Yirgou et de la fronde sociale : le président « Rock Marc Christian Kaboré est en train de dépouiller la fonction présidentielle de toute crédibilité » (L’opposition politique)

D 7 mai 2019     H 18:57     A Alain Yaméogo     C 0 messages


Cela fait 127 jours que le drame de Yirgou est survenu. Yirgou faut-il le rappeler a été le théâtre d’un massacre intercommunautaire(les victimes en majorité peulh) le 1er janvier de l’an 2019. Plus de quatre mois après ce drame, l’opposition est montée au créneau pour interpeller l’Etat. Elle l’a fait savoir ce 7 mai au cours d’un point de presse.

Selon les animateurs de ce point de presse, notamment Adama Seré du RDEBF (Rassemblement des Ecologistes du Burkina Faso) et Achille Rawa Ouédraogo du MPF (Mouvement Panafricain du Faso), le gouvernement a échoué dans la gestion du drame de Yirgou et en parallèle avec celui d’Arbinda. « Le MPP et son régime sont en train de montrer leur manque d’engagement dans le combat que nous devons mener contre l’ethnicisme. » Ont-ils souligné. Ainsi pour l’opposition, cette affaire n’est ni plus ni moins qu’un précèdent que le pouvoir a créé. Déjà pendant les élections présidentielles, où selon elle « les ténors du MPP n’avaient pas hésité à réveiller les sentiments ethnicistes contre certains de leurs adversaires. »
En clair, l’opposition dit vouloir mettre toujours la pression afin que justice soit faite sur les morts de Yirgou. En plus, elle dit ne rien comprendre sur l’avancée du dossier Yirgou car jusque-là, aucune volonté manifeste d’arrêter les coupables ne pointe à l’horizon.

Concernant, les groupes d’autodéfenses koglwéogo pontés du doigt dans ce massacre, l’opposition dit vouloir rien que la vérité .Les coupables de la tuerie de Yirgou doivent être arrêtés, même s’il faut que l’armée porte main forte au procureur ; ont déclaré les conférenciers.

Sur le deuxième point abordé par le Chef de file de l’opposition, c’est regrettable de constater une reprise tout azimuts de grèves des travailleurs de la fonction publique .A ce propos, Adama Seré préconise que le gouvernement prouve sa bonne foi pour négocier sincèrement afin de baisser la pression sociale. La conférence sur la remise à plat des salaires n’a pas fonctionné et pire le gouvernement est revenu avec le traitement au cas par cas .D’où la conclusion du CFOP de dire que « Rock Marc Christian Kaboré est en train de dépouiller la fonction présidentielle de toute crédibilité »

Le sujet sur les gros camions dans la ville d’Ouagadougou aux heures de pointes qui ont récemment tué deux élèves a été également commenté par l’opposition.

Alain Yaméogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document






Newsletter



Météo

Compteur de visites