RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


International : l’UPC dans une mobilisation musclée en Côte D’ivoire !

D 9 novembre 2019     H 15:47     A Alain Yaméogo     C 0 messages


Longtemps annoncé, l’Union pour le Progrès et le Changement UPC a organisé son géant meeting en Côte D’ivoire le samedi 09 novembre 2019 .Avec pour objectif la revue et la mobilisation des militants UPC au bord de la lagune ébrié, la rencontre des militants avec Zéphirin Diabré et ces hommes s’est transformée en une « union de prière et de recueillement »à l’intention des victimes de l’attaque du convoi de la mine SEMAFO à Boungou le 06 novembre, causant la mort de 38 personnes.


Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition a été accueilli en triomphe au Palais des Sports de Treichville à Abidjan. Des militants et des sympathisants par milliers acquis sans doute à la cause du parti du lion dans une longue brouille ont célébré leur champion en le clamant « prési », Prési ».

Mais bien avant le meeting proprement dit, actualité obligeant, des offices religieuses
ont été dites en la mémoire des victimes l’attaque de Boungou .La communauté musulmane,catholique et trditionnelle en l’occurrence ont prié pour le repos des âmes des disparus suite aux attaques terroriste et pour le retour de la paix au Burkina Faso.
De plus, pour montrer l’élan de solidarité à l’égard des familles éplorées, les militants ont porté chacun un brassard noir à la main pour signe de deuil décrété, par le président du Faso.

Rappelons également que la première force d’opposition burkinabè (l’UPC) a toujours critiqué la manière d’aborder la question sécuritaire par le pouvoir du Mouvement du Peuple pour le Progrès MPP. Pour lui, du laxisme et de l’incompétence de la chaine dirigeante est parfois à la cause de l’aggravation de la situation sécuritaire. D’ailleurs, le parti n’a cessé de demandé la tête de certains ministres de la sécurité ou de la défense qu’il juge d’incompétence .Dans un communiqué le 08 novembre l’UPC appelle le « pouvoir MPP, à prendre toutes les initiatives et mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens » faisant suite à l’attaque du convoi de la mine de SEMAFO.

La sortie du lion en terre ivoirienne s’annonce comme une démonstration de force. Car jusque-là au-delà de toutes les supputations, on ne sait véritablement pas quelle force politique burkinabè se taille la part du lion en terme de mobilisation de militants au sol de Houphouët Boigny .L’élection présidentielle de 2020 s’annonçant à grand pas devrait dessiner la carte politique burkinabe à Abidjan.

Synthèse Alain Yaméogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document