RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


"NOUS N’HABITERONS PAS LE CIEL", un documentaire de Laurent Ouédraogo sur la crise du logement en zone non-lotie

D 29 décembre 2019     H 20:43     A Camille Baki     C 0 messages


La crise du logement est une question préoccupante au Burkina Faso. Suspension de lotissement, exploitation des espaces par les sociétés immobilières, grogne des populations surtout dans les quartiers non aménagés encore appelés zones non-loties, sont autant événements qui jalonnent le monde de l’habitat. Le cinéma sera la voie choisie par Laurent Ouédraogo président d’Alternative production pour participer aux débats, mais surtout contribuer à la recherche de solutions face à cette question de logement. Le centre de presse Norbert Zongo a servi de cadre pour le lancement de ce film documentaire le vendredi 27 décembre 2019 à Ouagadougou.

‘’NOUS N’HABITERONS PAS LE CIEL’’ un titre aux allures menaçant et qui traduit bien le désarroi des populations au Burkina Faso. Des populations qui n’ont qu’on une seule demande : Avoir un toit décent pour s’abriter. Leur espoir s’effrite au fur à mesure que les années passent. Nagrin, zongo et récemment Gargin qui a subi un assaut des forces de l’ordre le 13 avril reste toujours dans les mémoires des populations. Sans oublier les marches dans les arrondissements, au ministère de l’habitat et du premier ministère.

« Une bombe à retardement » lâche SEDOGO Paul habitant à Nagrin. 13 ans pour certains, 20 ans pour d’autres, mais jusque l’heure ils ne sont propriétaire d’aucune parcelle et ce en dépit des promesses des autorités.

« Les politiciens sont les mêmes » s’insurge un des personnages pour qui, les autorités n’ont jamais tenu parole sur la question de logement et ils les attendent au tournoi, celui des élections à venir. Les populations ne décolèrent pas parce qu’il y a des duperies sur la question des lotissements. Pendant que les lotissements sont suspendus les sociétés immobilières se la coule douce et des gens ont plusieurs parcelles déplore ce vieux d’une vingtaine d’année dans les non lotis. « Il y a eu des détournements de parcelles dans les lotissements passés et les populations attendent la justice » se défend Laurent Ouédraogo. Et ce titre, est des personnages qui attendent que justice leur soit rendue, pour bénéficier eux aussi d’une parcelle pour vivre sur terre comme tout le monde d’où le titre nous n’habiterons pas le ciel.
Ce film documentaire sonne comme une interpellation à trouver les solutions idoines pour désamorcer cette bombe, qui pourrait être difficile à contenir.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable