RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Interviews



Situation nationale : Adama Sawadogo dit le Messie propose « le plan divin », seule solution pour sauver le Burkina

D 5 décembre 2022     H 19:06     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages



Adama Sawadogo dit le Messie se dit préoccupé par la situation nationale marquée par l’instabilité politique et la recrudescence des attaques terroristes. En l’espace d’une année, le Burkina Faso a connu deux coups d’Etat. Cette descente aux enfers serait la conséquence directe de la non mise en œuvre des propositions de l’homme qui se proclame le Messie, l’envoyé de Dieu. Pour le Messie Adama Sawadogo, la seule porte de salut pour le pays des hommes intègres est la mise en vigueur « du plan divin », qui consiste à la construction de la maison de justice de Dieu, comme il l’a reçu dans ses révélations. Nous l’avons rencontré pour vous.

TOUTE INFO : Bonjour monsieur Adama Sawadogo, en quoi consiste le plan divin dont vous revendiquez tant la mise en place ?

Adama SAWADOGO : Ma revendication est d’ordre purement spirituelle, et nous ne pouvons être à l’origine d’aucune action subversive de quelque nature qu’elle soit. Nous avons dévoilé le plan divin aux yeux de tous et ordonné sa mise en application pour le retour de l’ordre et de la stabilité.

TOUTE INFO : En quoi consiste-t-il exactement ?

Adama SAWADOGO : Le Burkina Faso a été béni par l’avènement du messie promis, la branche majestueuse, venant établir le royaume de Dieu sur cette terre. Toutes les nations seront bénies sous l’ombre protectrice de cette branche majestueuse et elles deviendront une seule nation. Le Burkina Faso par le truchement du messie promis, a la mission de conduire les autres nations du monde dans un nouvel ordre mondial. Cette transition d’origine divine et d’une portée universelle partira du Burkina pour atteindre toutes les nations du monde.

TOUTE INFO : Comment expliquez-vous l’instabilité dans notre pays avec deux coups d’Etat en moins d’’une année ?



Adama SAWADOGO
 : La désobéissance et le refus d’accepter le message divin, de se soumettre au porte-parole de Dieu, ont conduit notre pays dans cet état de choses. Il est du devoir des dirigeants de ce pays d’écouter la voix divine en vue de faciliter cette transition universelle qui revêt un caractère à la fois spirituel et politique, dans la mesure où le système politique divin est destiné à être un modèle pour tous les peuples et les gouvernements du monde.

TOUTE INFO : Est-ce que vous avez déjà approché les autorités pour apporter votre contribution dans la résolution de la crise terroriste ?

Adama SAWADOGO  : Nous avons adressé la tablette contenant le plan divin au président Roch Kabore et nous avons ordonnée au président Kabore la mise en vigueur de la Maison de Justice de Dieu. Et Nous avons averti le président Kabore contre le rejet de l’ordonnance divine et le châtiment divin contre quiconque s’y opposerait. Mais cela est resté vain, et ce, jusqu’à ce que Nous recevions l’ordre de prononcer la sentence de la punition divine qui emporta le Pharaon et ses chefs. Après lui, le président Kabore surnommé le pharaon, nous avons appelé le chef de la junte le président Damiba, à nous rencontrer en vue de mettre en vigueur la Maison de Justice de Dieu, cette institution divine, et nous l’avons averti contre le danger du rejet de l’injonction divine. Mais il tournant le dos à son seigneur généreux comme frappée de folie. Et vous avez été témoins.

TOUTE INFO : Qu’est-ce que le plan divin ?

Adama SAWADOGO : Le présent ordre des choses est révolu, et un nouvel ordre mondial sera déployé à sa place. Le plan divin est le plan arrêté par le Tout -Miséricordieux, pour l’unification des diverses ethnies, races, et peuples en seule communauté mondiale, autour d’un seul centre spirituel qui est l’islam. L’unité dans la diversité.

TOUTE INFO : Quel est votre message au président Ibrahim Traore ?

Adama SAWADOGO  : Lorsqu’un décret divin est émis, il doit être obéi de tous. Il appartient aux nouvelles autorités de la transition de prendre en considération cette ordonnance divine, pour le retour de l’ordre, de la stabilité, de la paix et la sécurité dans notre pays et dans le monde. Et j’invite le héro, le nouveau président de la transition, puisse la gloire de Dieu reposer sur lui à chercher à atteindre notre présence en vue de mettre en vigueur cette institution divinement révélée et ordonnée par Dieu dans chaque pays.

TOUTE INFO : S’agira-t-il d’une dissolution du gouvernement dans la mise en place du plan divin ?

Adama SAWADOGO : Le gouvernement de transition doit suivre son cours, mais il doit être accompagné par
les ministres de la Maison de Justice de Dieu dans la mesure où ils seront les futurs représentants choisis de Dieu pour son peuple. Les ministres de la maison de Justice de Dieu sont chargés d’administrer les affaires nationales. Toutes les affaires de l’Etat seront soumises aux ministres de la maison de Justice de Dieu. Ce conseil constitué de neuf (9) personnes, est aussi chargé de voter des lois et de les faire appliquer par l’assemblée nationale.

Adama SAWADOGO : Mon appel est adressé avant tout aux premiers responsables de la vie politique, en ce sens que, le système politique divin est destiné à être un modèle pour tous les peuples et les gouvernements du monde ; ceci implique un remaniement dans l’organisation des gouvernements du monde, partant le gouvernement du Burkina Faso pour les adapter aux principes implicitement contenus dans la déclaration suprême de l’unité de l’humanité.

TOUTE INFO : Quel est votre dernier message ?

Adama SAWADOGO : Le décret divin est irrévocable, et il n’y a aucune échappatoire. Toute tentative de contourner l’ordonnance divine est vouée à l’échec, et la sentence du châtiment divin est décrétée contre les transgresseurs.

Propos recueillis par Alain YAMEOGO
www.touteinfo.com



Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document