Accueil > Menu 2 > Culture > Mois du Patrimoine burkinabè : le Chef de l’Etat prône le retour à nos (...)

Mois du Patrimoine burkinabè : le Chef de l’Etat prône le retour à nos valeurs ancestrales dans la lutte contre le terrorisme

mercredi 15 mai 2024

Le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim TRAORE a visité, ce mercredi 15 mai 2024 le Musée national. Selon un communiqué de presse de la Direction de la communication de la présidence du Faso, cette visite s’inscrit dans le cadre du mois du patrimoine burkinabè qui se tient du 18 avril au 18 mai 2024 sur toute l’étendue du territoire national. (Synthèse)


A travers cette immersion au Musée national , le chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a pu découvrir les modèles d’habitats traditionnels, les armes de guerre, l’art vestimentaire, les symboles et les attributs de la chefferie traditionnelle. Pour le visiteur du jour, nous apprend la direction de la communication présidentielle, ce site de conservation de notre patrimoine culturel lui a permis de se rendre compte de la richesse inestimable de nos valeurs endogènes. Des valeurs et modes de vies qui, selon lui, peuvent nous inspirer dans la lutte contre les terroristes.
« Nous sommes en temps de guerre (…) Rien que la construction des habitats, certaines communautés ont pensé à ça. Si aujourd’hui nous l’appliquions face à ces hordes, nous gagnons le combat » a-t-il souligné, faisant remarquer que « les anciens avaient conçu des masques qui alertaient les combattants d’un danger. Mais aujourd’hui, les populations sont surprises dans leur village par l’ennemi. On aurait pu conserver cette culture d’avoir toujours des gens dans cette posture autour des villages afin de donner l’alerte. Le masque, c’est du camouflage qui permet à la personne de fondre dans la nature et d’alerter ceux qui sont à l’arrière »
Le capitaine Ibrahim Traoré a également souligné que les valeurs de solidarité et de cohésion sociale jadis ancrées dans notre culture sont en voie de disparition. Il est donc nécessaire selon lui, de mettre les moyens qu’il faut afin de sensibiliser la jeunesse burkinabè sur l’importance de nos us et coutumes.
Le Directeur général du Musée national, Sabari Christian DAO, a quant à lui, qualifié d’historique cette journée dans l’histoire du Musée national, dans la mesure où c’est la toute première fois qu’un Chef d’Etat visite ce site. Il a toutefois rassuré que son institution travaille à ce que les valeurs, les pratiques et les messages de nos ancêtres soient conservés dans de bonnes conditions.
Pour le Chef de l’Etat, sa visite au Musée revêt un double symbole pour notre peuple en quête de sa véritable identité, de paix et d’une souveraineté. En effet, le choix du 15 mai n’est pas fortuit car en ce jour est célébré la journée des coutumes et des traditions au Burkina faso. Cette journée est donc en phase avec la commémoration du mois du patrimoine dont le thème de cette année est : « l’éducation au patrimoine, facteur de cohésion sociale au Burkina Faso ».

S.Mariam Maïga (Synthèse)
Source : Direction de la communication de la présidence du Faso

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document