RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


Avènement de la TNT au Burkina : Un pas décisif vient d’être franchi !

D 16 juin 2016     H 18:36     A Toute info     C 0 messages


L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a procédé le jeudi 16 juin 2016 au paraphe du cahier de charges et à la remise de la licence individuelle d’établissement et d’exploitation d’un réseau de radiodiffusion numérique terrestre délivrée à la Société Burkinabè de la Télédiffusion (SBT). Cela vise à résoudre définitivement les problèmes de signaux et d’augmenter le débit mobile de 4G à 5G au Burkina Faso.

Après le Rendez-vous manqué de juin 2015, les acteurs de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) s’activent pour être dans l’ère du « Tout numérique ». Et un grand pas vient d’être fait allant dans le sens de la marche vers le numérique. En effet, le président de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), Tontama Charles MILLOGO, et la présidente de la Société Burkinabé de la Télédiffusion (SBT), Kadidja SAW, ont paraphé jeudi 16 juin 2016 le cahier des charges pour l’octroi de la licence du premier multiplexe de la TNT. Du reste, il s’agit d’une étape décisive avant la mise en place du matériel. Il faut noter que ceux qui possèdent les téléviseurs analogiques et qui ne souhaitent pas changer ce dispositif seront obligés d’utiliser de nouveaux outils avec la SBT pour l’adaptation.
Les documents juridiques, paraphés, pourraient donc contraindre la SBT à respecter ses engagements vis-à-vis des partenaires et satisfaire le public consommateur de produits médiatiques. « C’est un acte qui nous réjouis car nous mesurons les attentes des Burkinabè en général et celles en particulier des promoteurs de radiodiffusion qui nous interpellent chaque jour (…). Nous allons être particulièrement exigeants sur votre obligation de non-discrimination envers les éditeurs de services et sur votre obligation d’atteindre des niveaux de qualité de service conformes aux standards internationaux et en particulier aux recommandations de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) », a martelé le président de l’ARCEP à l’endroit de la présidente de la SBT.
D’un coût global de plus de 40 milliards de Francs CFA, ce projet permettra, selon les termes de Tontama Charles MILLOGO, d’améliorer « la qualité des signaux en cas de pluie » et d’accroître du même coup « la connectivité concernant le débit mobile de 4G à 5G ».

Sidnooma Delaforce OUEDRAOGO
TOUTE INFO

Portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Editions spéciales

  • 13/8 - 23:00

    Des tirs entendus depuis le milieu de la soirée au Centre ville de Ougadougou

  • 13/8 - 23:09

    Urgent : Nous vous recommandons d’éviter le centre ville de Ouagadougou.
    Merci de rester chez vous ou de conserver vos positions actuelles.
    Nous vous donnerons des details bientôt. (Gendarmerie nationale)





Newsletter



Météo
Meteo Ouagadougou